Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Table des matières

Guide complet gratuit !

Plus de 70 pages de contenu gratuit sur le CBD, le livre complet à télécharger dès maintenant !
Livre gratuit !
Visiter notre boutique en ligne NaturaCBD !
Vapotage, alimentaires, cosmétiques, animaux, huiles, ...

Quels sont les effets du CBD sur le corps ?

Dans cet article, vous allez découvrir en détail les effets du CBD sur l’humain et son humeur. 

Il ne s’agit pas dans cet article, évidemment, d’entrer dans des polémiques stériles sur la légalisation ou pas du cannabis. Cela n’a absolument rien à voir avec le CBD.

Le CBD n’est pas une molécule psychotrope, contrairement au THC (strictement interdite en France). Son utilisation ainsi que sa commercialisation est légale.

Le cannabidiol ou CBD est une substance extraite effectivement du chanvre. Mais à la grande différence du THC, molécule qui provient aussi de cette même plante, le CBD ne modifie en rien la conscience des consommateurs. Son mode d’action se concentre principalement sur l’ensemble des récepteurs reliés à la douleur mais aussi à l’anxiété. Son intérêt principal est donc de produire des effets relaxants et dé-stressants lorsqu’on l’ingère, sous différentes formes, dans notre corps.  

🔗 Voir aussi le dossier complet : CBD : définition, effets, utilisation…

Quelles sont les sensations produites par le CBD ? 

Une relaxation et une impression de tranquillité intérieures… 

Ne vous attendez pas à ressentir une sensation d’ivresse ou d’euphorie extraordinaires ou encore, à vouloir vous endormir sur le champ ! Le CBD ne provoque aucune addiction et n’a pas d’effet psychotrope contrairement au THC (ou tétrahydrocannabinol). Le cerveau renferme un système nommé endocannabinoïde qui est un ensemble de récepteurs en lien avec la mémoire, le mouvement, la concentration et la perception.  

Le cannabidiol possède, pour sa part, des propriétés bioactives qui influent sur ce système à travers les récepteurs spécifiques CB1 et CB2. Un processus se met alors en marche qui consiste en une stimulation active du métabolisme mais qui produit aussi un renforcement du système immunitaire ainsi qu’une réduction des réactions inflammatoires

On note que cette molécule a un effet apaisant et, potentiellement, anxiolytique. Actuellement, les études sur le CBD se poursuivent mais on sait d’ores et déjà que beaucoup de malades souffrant d’un cancer prennent du cannabidiol pour diminuer leurs douleurs mais aussi, leur anxiété face à l’avenir. 

Quand vous faites du sport à haute dose, il arrive souvent, après la séance, que vous soyez dans un état de fatigue à cause de l’effort fourni et en même temps, de tranquillité. En effet, la pratique sportive favorise la diffusion d’endorphines à l’intérieur du cerveau tout en permettant aux différents fluides du corps de circuler. En consommant du CBD, vous retrouverez ces effets mais, évidemment, sans la fatigue associée. 

Le CBD a un effet relaxant et déstressant.

Vous pourrez, de plus, ressentir une forme de relaxation musculaire ainsi que bénéficier de propriétés antalgiques si, en particulier, vous avez des douleurs liées à des inflammations chroniques. 

🔗 Voir aussi : Test et avis sur le e-liquide CBD : J’ai vapoté du CBD pendant une semaine !

Combien de temps avant de sentir les effets du CBD ? 

On ne peut donner une réponse précise car celle-ci est liée aux habitudes de consommation. Par exemple, si le CBD est inhalé à travers une e-cigarette, l’effet sera quasiment instantané car la molécule passera dans le sang à travers les échanges gazeux des poumons.  

Si, par contre, il est ingéré au travers d’une huile alimentaire ou d’une infusion, l’effet sera un peu plus long à se produire car il faudra à ce moment-là, que la molécule passe la barrière de l’estomac ou de l’intestin avant d’être reçue par le cerveau grâce à la circulation sanguine. 

Sachez qu’on trouve le cannabidiol sous différentes formes, comme par exemple des teintures végétales, mais aussi des baumes ou des extraits concentrés. Par ailleurs, certaines denrées alimentaires comme des biscuits ou des gâteaux voire des farine spécifiques peuvent contenir du CBD.  

D’une manière générale, si vous ingérez du CBD sous forme d’huile, l’effet sera moins prononcé mais, par contre, s’ étendra sur une plus longue durée. Pour un effet maximal, nous recommandons de laisser l’extrait végétal reposer une trentaine de secondes sous la langue

Dans tous les cas, il est nécessaire de commencer avec un produit faiblement dosé puis d’augmenter progressivement la concentration jusqu’à l’effet souhaité. En effet, tous les corps humains ne sont pas équivalents, ou plus précisément, chaque réseau de récepteurs neuronaux est propre à chaque individu. On ne peut donc indiquer une dose qui serait « idéale » pour tous. Nous recommandons donc de faire vraiment des tests en laissant au moins une semaine au corps pour s’habituer à la concentration en CBD. 

Les risques liés à la consommation de Cannabidiol 

Premièrement, le CBD n’a pas d’accoutumance ni d’effet psychotrope. À l’heure actuelle, on n’a pas recensé de problèmes liés à la consommation directe de cannabidiol.  

Par contre, si une personne mélange par exemple du tabac avec de l’extrait sec de CBD, la nicotine et les autres composants produiront les effets classiques mais néfastes pour la santé du fumeur. Et comme les études l’ont plusieurs fois montré, la nicotine produit une forme de dépendance assez rapide. 

Vous savez que le CBD procure une détente et du bien-être : il y a donc un petit risque que la vigilance soit moindre. Nous vous conseillons de ne pas prendre la route ou d’avoir une activité nécessitant une concentration forte après avoir ingéré du cannabidiol.  

De plus, la concentration de la molécule joue un effet important. Par exemple, dans le cas des huiles qui sont produites à base de tiges et de graines, vous pourrez choisir la teneur en CBD, de 2 à 15 % en général. 

De même, la qualité de la récolte des bases végétales mais aussi le soin apporté par les équipes de production conditionne les effets ressentis : un cannabidiol de grande qualité aura un bien meilleur goût et des effets d’apaisement notables. 

Quels sont les effets thérapeutiques du CBD ? 

Tout d’abord, à l’heure actuelle, et même si des études médicales sont en cours, le CBD n’est pas considéré en tant que tel comme un médicament. Il produit des effets réels sur le consommateur, analogues à la prise d’antidépresseurs ou d’anti-inflammatoires, d’anxiolytiques ou encore de somnifères mais n’agit pas sur l’origine des problèmes de santé : il combat plutôt les conséquences négatives

Une action anti-inflammatoire reconnue 

C’est probablement dans ce domaine que l’on a étudié les effets de la molécule de CBD le plus précisément. Par exemple, une étude de 2012 qui a été publiée dans le journal « Expérimental Medecine » a montré que le cannabidiol diminuait voir supprimait dans certains cas les douleurs inflammatoires chroniques chez les rongeurs. Actuellement, on expérimente l’effet de cette molécule sur l’humain mais des résultats encourageants sont déjà observés dans le traitement contre le syndrome inflammatoire chronique comme la spondylarthrite ankylosante ou le syndrome de l’intestin irritable. 

La régulation de l’adénosine, liée à l’inflammation du corps, est une des caractéristiques de la prise de CBD

 Un effet réel en faveur du sommeil 

C’est un vrai problème de santé publique. En 2008, une enquête menée par l’ANPS indique que plus de 45 % des 25 à 45 ans estiment ne pas bénéficier d’un sommeil réparateur.  

Presque 50 % des Français interrogés répondaient, en outre, avoir eu un ou plusieurs problèmes d’endormissement au cours de la semaine qui a précédé le sondage.  

Enfin, on sait que 15 à 20 % des Français font des crises d’insomnie régulièrement. 

Le CBD, en se fixant sur les récepteurs CB1 et CB2 diminue l’intensité de l’activité neuronale. De ce fait, l’anxiété et le stress diminuent.  

On sait aujourd’hui que la molécule de cannabidiol agit de manière indirecte sur le cycle circadien du sommeil : elle permet donc une détente profonde. C’est là le secret de son action : elle favorise une relaxation psychique associée à une décontraction musculaire. Comme se produit parallèlement une réduction de l’anxiété, le CBD amène beaucoup plus facilement la phase d’endormissement.  

Nous pouvons citer une étude de 2019 consacrée aux liens entre cannabidiol, anxiété et sommeil : le résultat est que pour plus de 66 % des patients testés, le sommeil s’est nettement amélioré en moins d’un mois.  

Par ailleurs, ces mêmes patients indiquent pour presque 80 % d’entre eux que leur stress intérieur avait diminué. 

Enfin, des études spécifiques menées en 2017 montreraient que le CBD pourrait réduire les risques d’apnées du sommeil voire qu’il pourrait allonger la durée de ce dernier. En particulier, il est indiqué que l’association de CBD avec de la mélatonine pourrait être particulièrement efficace

Voir aussi : Du CBD pour mieux dormir ?

Un antidouleur reconnu 

En activant les récepteurs de glycine, la molécule de CBD restaure les fonctions normales du corps humain. Par exemple, dans le cas de la fibromyalgie, les symptômes répertoriés comme des douleurs sur tout le corps, une grande fatigue et une impossibilité à se concentrer sont combattus efficacement par la prise de cannabidiol.  

En effet, le CBD amène dans le corps des molécules cannabinoïdes en quantité supplémentaire. Celle-ci, appelées endocannabinoïdes, sont responsables de la régulation du système immunitaire mais surtout, du processus d’auto-guérison. Si, par exemple, vous pratiquez du sport à haute dose, prendre du cannabidiol vous permettra d’atténuer les douleurs durant l’effort mais aussi, de réparer plus rapidement les blessures internes ou externes. Les spasmes musculaires disparaîtront tout comme les douleurs produites par les chocs durant l’entraînement. 

Des effet anxiolytiques et antidépresseur remarqués 

C’est peut-être le principal avantage de la molécule issue du cannabis que d’apporter à l’humain un effet antidépresseur puissant. Des études sont actuellement menées pour montrer que le cannabidiol pourrait être une alternative efficace aux produits chimiques issus de l’industrie pharmaceutique. En créant une interaction positive avec le système endocannabinoïdes, le CBD, en se déposant à la surface des cellules nerveuses agit justement sur les récepteurs cannabinoïdes. Cela amène une diminution du stress et de l’angoisse. En parallèle le système nerveux devient plus résistant et fait ressentir une impression d’euphorie et de bien-être sans effet planant.  

Le cannabidiol permet au système nerveux central de se réguler et donc de produire des taux de sérotonine normaux. C’est un allié précieux lorsqu’on souffre d’anxiété voire de dépression. On découvre par ailleurs, que l’huile de CBD, en particulier, permet au cerveau de se régénérer plus rapidement en réduisant son inflammation et surtout son oxydation. Des études en cours tendent à prouver que le cannabidiol aiderait le cerveau à adopter un fonctionnement normal des synapses entre les neurones. 

🔗 Voir aussi : Du CBD pour lutter contre le stress ?

Une aide pour les malades atteints de cancer 

Malheureusement, de nombreux traitements médicamenteux contre le cancer entraînent des effets secondaires désagréables comme par exemple la perte des cheveux ou des vomissements incontrôlés. Dans ce cas, le CBD peut être une aide précieuse car il diminue les sensations de nausée voire, empêche le vomissement.   

En ce moment, on étudie l’efficacité du cannabidiol vis-à-vis de la réduction des tumeurs et en particulier, de l’inhibition de la prolifération des cellules malignes. Il se pourrait que les cannabinoïdes se lient aux récepteurs endocannabinoïdes que nous possédons tous, afin de diminuer la prolifération des métastases. Pour les patients soumis à la chimiothérapie, le chanvre médical pourrait être une alternative intéressante en diminuant la douleur et les vomissements tout en apportant une sensation de bien-être et d’euphorie.  

Quelle est l’effet du CBD sur le cerveau ?

Sachez tout d’abord que la molécule du cannabidiol ou CBD, provient d’une plante nommée Cannabis Sativa qui elle-même, contient plus de cent composés différents. Le CBD vient en second après le THC qui est le principe actif du cannabis. Par ailleurs, les niveaux de THC ou de CBD fluctuent énormément suivant les variétés de cannabis.  

Comme nous l’avons vu, et contrairement au THC, le CBD n’a pas d’effet psychoactif sur le cerveau car il n’agit pas sur les mêmes récepteurs.  

On sait par ailleurs que le CBD bloque l’action d’une enzyme qui régule l’anandamide, un neurotransmetteur particulier provoquant un effet de bien-être et d’euphorie. En favorisant sa concentration, la réponse vis à vis des cannabinoïdes du corps est favorisée et par voie de conséquence, la personne ressent un effet de détente.  

Le CBD a une affinité certaine avec la sérotonine, elle-même en lien avec la gestion de nos humeurs. En consommant du cannabidiol, un sentiment de paix intérieure apparait.   

De même, la molécule de CBD peut se lier aux récepteurs appelés TRPV-1  et donc, devient influente dans le dispositif de régulation de la température corporelle mais aussi dans la gestion de la douleur. La dopamine, qui est un composé chimique provoquant la sensation de récompense et de joie interagit elle aussi avec le CBD.  

Comme nous l’avons vu plus haut, l’anandamide est un composé chimique découvert par le chercheur William Devanne qui a montré son influence sur la sensation de contentement intérieur chez l’humain. C’est pour cela qu’on la nomme souvent « molécule du plaisir » ! 

Un autre sujet qui est en cours d’étude est le fait que le CBD stimulerait la croissance des neurones à l’intérieur de la zone du cerveau appelée « hippocampe ». La conséquence de ce phénomène serait que la mémoire et la gestion de l’anxiété serait nettement améliorées

Quels sont les effets secondaires du CBD ?

Il faut savoir que le cannabidiol est lipophile. Cela veut dire qu’il va s’accumuler de préférence dans les tissus gras du corps et en particulier dans le cerveau, puisque ses cellules sont composées à 80 % environ de lipides. Par ailleurs, son élimination est relativement lente.  

Ces deux points ne sont pas forcément problématiques, il faut juste les garder à l’esprit.  

Par ailleurs sachez qu’en France, la vente de produits à base de CBD est tout à fait autorisée à deux conditions toutefois : que le taux de THC résiduel dans le produit final ne dépasse pas 0,2 % et que, par ailleurs, il doit être extrait uniquement des graines et de la fibre et en aucune manière, des feuilles ou des fleurs.  

Globalement, il n’y a donc pas de danger à consommer du CBD sinon, en cas d’absorption d’une très grande quantité, à ressentir par exemple une somnolence assez importante.  

En cas de surdosage, le danger pour la santé n’est pas considérable : il se peut juste que vous ressentiez une sorte de crispation musculaire ou d’engourdissement.  

Enfin, il ne faut pas oublier de citer le risque de l’automédication en cas de problème de santé. En effet, le CBD peut masquer les conséquences d’un problème de santé et donc, de ne pas pousser le malade à consulter un médecin.  

Nous vous conseillons d’utiliser le CBD pour vous détendre mais pas pour vous auto-traiter. En cas de doute, consultez toujours un professionnel de santé. Lui seul pourra expliciter les éventuelles contre-indications à la prise d’un traitement médical en parallèle. 

Pour terminer ce paragraphe, l’OMS a annoncé que le CBD ne serait pas nocif en tant que tel, ce qu’attestent les nombreuses études médicales actuellement en cours. Le seul problème évoqué serait dû à des nausées ou à une légère modification de l’appétit mais lié à une consommation dépassant de très loin les doses journalières conseillées.  

On peut donc dire qu’il n’y a pas de véritable risque dans le cadre d’une consommation normale de CBD.  

Nous nous rangeons par ailleurs du côté de l’ANSM quand elle met en garde contre l’achat et la consommation de produits achetés illégalement et dont les processus de fabrication ne sont pas clairement explicités.  

Comme vous le savez, le THC n’est pas autorisé à la vente car il produit un effet psychotrope important. Ne prenez donc pas de risque en commandant des produits dont la provenance n’est pas garantie car ils pourraient contenir des molécules chimiques dangereuses pour votre santé. 

Voir aussi : CBD, les précautions à prendre

Pour conclure 

Comme nous l’avons vu dans cet article, on peut constater qu’il y a beaucoup plus de bienfaits consécutifs à la prise de CBD que de conséquences négatives. Contrairement aux effets psychoactifs du THC, le CBD ne produit aucune accoutumance mais aide la personne à se sentir mieux. 

Anxiété, mais aussi dépression tout comme l’inflammation chronique voire le cancer ou les maladies d’Alzheimer et Parkinson, il se pourrait bien que le CBD soit demain, la molécule « star » pour soulager l’ensemble des malades et favoriser un véritable épanouissement intérieur pour les autres. 

Continuer la lecture de l'article hors ligne

Afin de continuer la lecture de cette article hors connexion, nous vous avons préparé un ebook gratuit à télécharger. Recevez notre ebook dans votre boite email dès maintenant !
Découvrez en plus
Extraction du chanvre
Informations

E-liquide au THC, vraiment ?

E-joint, pétard électronique, bedo 3.0, superspliff, e-cône… Si  ces petits noms vous disent quelque chose, il est probable que la tentation d’y goûter est déjà

Homme stressé adossé à un mur
Informations

Du CBD pour lutter contre le stress ?

Disponible sous des formes diverses et variées, le CBD (Cannabidiol) est l’objet chaque semaine de nombreux articles sur la toile. Entre l’information instructive et la

Le guide du CBD Gratuit !
Reçois cet ebook de plus de 70 pages gratuitement par email !
Mon ebook gratuit
Reçois ton ebook les dangers du CBD — Les 5 précautions à prendre par email !

Obtenir notre livre gratuitement ?